Pôle culturel : organisation d’une rencontre entre citoyens

Mardi 7 décembre, 15 citoyens du COTECH autour du projet de pôle culturel se sont rencontrés sans les élus. Accompagnés de Pierre Geoffroy, du cabinet RECAHP (bureau d’études spécialisé dans la recherche appliquée au patrimoine architectural, urbain et paysager) et Angélina Roiné (chargée de projets citoyens et de communication à Beaupréau-en-Mauges), ils ont pu faire avancer leur réflexion sur le projet.

 Cette réunion, organisée suite à une demande des citoyens membres du groupe, a permis d’enrichir l’aspect collaboratif de cette démarche citoyenne. Ce temps de travail a favorisé les échanges et le partage des interrogations.

A l’aide de post-its, les citoyens ont participé à un atelier collaboratif, qui les a mis dans une démarche active et a favorisé les interactions.  Lors de cet atelier, ils ont répondu à 5 questions majeures autour du projet : Quels sont les points positifs ? Quels sont les bénéfices ? Quels sont les points négatifs ? Quelles sont leurs craintes ? Quelles sont leurs suggestions ?

À travers cet atelier, les citoyens ont mis en avant certains points négatifs dont la cohabitation sonore entre l’école de musique et la médiathèque qui leur semble compliquée, les contraintes techniques liées à l’ancienneté du bâtiment et sa superficie, la circulation, la mobilité et la sécurité aux abords du lieu.

Ensuite, ils ont abordé les points positifs : le dynamisme de Beaupréau, la volonté d’avoir des équipements de qualité, l’envie de mieux faire connaître le lieu et son architecture. En parallèle, les citoyens ont mis en lumière les bénéfices du projet : la mise en œuvre de la démarche citoyenne, l’amélioration des équipements, l’optimisation des budgets, la valorisation du patrimoine et le fait de se préoccuper du devenir des églises à Beaupréau-en-Mauges.

Comme l’expliquent Pierre Geoffroy et Angélina Roiné : « Cette rencontre a été l’occasion de partager des points de vue, d’échanger et de débattre. Une prochaine rencontre du même type aura lieu au mois de janvier. Elle se focalisera sur le résultat des études et leur regard sur l’opportunité ou non de réhabiliter l’église Saint-Martin. »

 

 

Imprimer